Que vaut le Sony Xperia Z5 ?

Que vaut le Sony Xperia Z5 ?

Après avoir fait un article au moment de l’annonce de la famille Xperia Z5, j’ai la chance de vous proposez aujourd’hui un test. Et ce grâce à Sony, qui a eu la gentillesse de me prêter ce Xperia Z5.

Je vais donc essayer de vous proposez un test qui soit le plus complet possible, que vous puissiez vous faire une bonne idée de ce qu’est ce produit.

Je préfère d’ores et déjà vous prévenir que cet article est long. Mais je pense qu’il vaut le coût d’être lu jusqu’à la fin si vous hésitez à acheter ce téléphone.

Rappel des faits :

En octobre dernier, Sony nous présentait ses nouveaux fers de lance :

  • Le Xperia Z5 Compact ;
  • Le Xperia Z5 ;
  • Le Xperia Z5 Premium.

Pour ce qui est des caractéristiques, revenons très rapidement dessus :

  • 5,2″ full HD 1080P (1920×1080) ;
  • Android 6.0 ;
  • Processeur Snapdragon 810 ;
  • Puce Graphique Adreno 330 ;
  • 2 Go de Ram ;
  • 32 Go de stockage extensible jusqu’à 200 Go ;
  • Certifié IP68 (protection eau & poussière), Sony précise tout de même de ne pas utiliser le téléphone lorsqu’il est immergé, ce qui est dommage ;
  • Batterie 2900 mAh ;
  • Capteur avant 23 MP, capteur arrière 5MP ;
  • Pour la connectivité, on retrouve toutes les dernières générations pour le Wi-Fi, le bluetooth, la 4G et même le NFC ;
  • Et le clou du spectacle, capteur d’empreinte intégré au bouton de déverrouillage.

Pour plus de détails, je vous invite à lire l’article publié en octobre.

Donc au vue de ces caractéristiques, c’était prometteur, mais qu’en est-il dans la réalité ?

D’un point de vue design

Commençons par parler du design de l’appareil, à savoir que ce point est très subjectif, car chacun peut être ou non attiré par ce design là.

Dès la prise en main, on voit que Sony a réellement fait un effort sur le choix des matériaux.

Elle qui nous avait habitué à du verre brillant sur la face arrière, le remplace aujourd’hui par un verre dépoli, qui est du plus bel effet et permettra ainsi de ne plus accrocher les traces de doigts.

Le pourtour du téléphone est en aluminium anodisé, et vous pourrez remarquer que sur les rebords on peut voir une différence de ton.
Je ne sais pas très bien à quoi c’est dû, même si je pense éventuellement aux antennes. Si quelqu’un a une idée qu’il n’hésite pas à en parler dans les commentaires.
Toujours est-il que cette petite différence de couleurs n’est pas très grave, c’est simplement que je suis pointilleux et que j’aime l’harmonie dans un téléphone.

Sinon, nous retrouvons sur le côté droit du téléphone le capteur d’empreinte qui se glisse parfaitement sous le pouce lorsque nous l’avons en main.
Lorsque le téléphone est à plat, c’est tout de suite un peu plus compliqué pour le déverrouiller puisqu’il faut le reprendre en main.

L’idée est bonne mais pas complètement ergonomique, surtout si si vous êtes gauchers, là vous ne pourrez déverrouiller qu’avec l’index, ce qui n’est pas toujours simple et intuitif.

En dessous du bouton de déverrouillage nous retrouvons les boutons de volume.
Alors là, je n’ai pas compris, cela ne tombe pas sous le doigt lorsqu’on utilise le téléphone en mode portrait et puis nous sommes tous ou presque habitués à les trouver en haut à gauche.
J’avoue avoir mis un peu de temps à m’y habituer. Par contre, il est vrai que lorsqu’on utilise le téléphone en mode portrait, cela paraît plus logique.
Du moins pour ma part, car lorsque je souhaite utiliser le téléphone en mode paysage et étant droitier, je le fais basculer sur la gauche et, effectivement, les boutons tombent sous l’index.
Essayez, et je suis sûr que vous faîtes quasiment tous ça.

On retrouve ensuite le déclencheur photo, qui s’avère pratique mais pas essentiel.

Sur la tranche opposée on peut y voir le slot pour micro SD et carte SIM.
Petit point que j’aime moyen, c’est que dès qu’on enlève la carte mémoire ou la carte sim, le téléphone redémarre, et c’est un peu chiant.

Sur la tranche du dessus, vous trouverez la sortie casque, et sur celle du dessous, vous retrouverez le port micro-usb et le micro. Les hauts-parleurs sont placés en façade, un très bon point pour la consommation de contenus vidéo.
Et en parlant de cela, passons rapidement à l’écran. Celui-ci s’avère réellement bon, avec une bonne luminosité.
Les seuls points négatifs que je peux lui donner sont, d’une part, qu’il attire la poussière – étant un poil maniaque, je passais mon temps à essayer de l’enlever -, et, d’autre part, les reflets – en extérieur, vous aurez ainsi droit à un beau miroir s’il y a beaucoup de lumière autour de vous.

Donc d’un point de vue ergonomique et design, le Z5 fait très bien son boulot.

Un poids qui fait respirer la solidité, une prise en main agréable, un capteur d’empreinte qui tombe naturellement sous le pouce, des boutons de volume qui prennent leur intérêt lors de l’utilisation en mode paysage, et des hauts-parleurs idéalement placés en façade.

D’un point de vue logiciel

Je préfère vous prévenir que je ne suis pas un réel expert sur Android.

Je vais donc plutôt vous parler de l’expérience utilisateur que j’ai eu avec le téléphone.

A la sortie, le Xperia Z5 était proposé avec la version 5.1, il est aujourd’hui en version 6.0 d’Android.
Pour savoir ce que propose la nouvelle version d’Android, je vous invite à lire l’article de FrAndroid.

Il est fourni avec la sur-couche Sony, qui n’a pas réellement changé depuis quelques années, mais que je trouve plutôt plaisante.

On retrouve également tout l’attirail de Sony concernant les services Playstation, ceux n’en possédant pas trouveront cela encombrant mais personnellement, en ayant une, j’ai apprécié.

Chose tout à fait sympathique, vous pourrez utiliser le Remote Play sur votre Z5, grâce à l’application qui lui est dédiée.
Pour faire simple, vous pourrez répliquer l’écran de votre Playstation 4 sur votre téléphone et en y associant un Dualshock 4, vous pourrez jouer à tous vos jeux. Sympa non ? Si vous voulez plus de détails sur ce qu’est le playstation remote, je vous invite à lire l’article que j’avais fait sur la Playstation TV.

Seul petit point négatif relatif à cette feature : il faut avoir une très bonne connexion internet ; ceci n’étant pas mon cas, l’utilisation du remote play sur le Z5 s’est avéré être un échec, dommage.

A la sortie, le Z5 s’est vu décrier pour des problèmes de chauffe et donc des baisses de performance ; en cause, le processeur Snapdragon 810.
Il est vrai que le téléphone chauffe un peu en usage intensif, tout comme mon iPhone lorsque j’en fais le même usage.
Je n’ai pas vu pour autant une baisse de performance, alors que j’ai filmé en continu pendant plus de 20 minutes.

Je pense donc que Sony a du faire quelques mises au point au fur et à mesure des mises à jours logiciel.

Voilà ce qu’il en est pour la partie logiciel : un téléphone performant, avec un Android 6.0 que sauront reconnaître les habitués d’Android. Une bonne intégration des services Playstation qui manquent toutefois d’optimisation pour le Remote Play.
En bref, j’ai été séduit par l’expérience utilisateur.

Sony, expert photo ?

La partie que j’attendais le plus concernait l’aspect photo & vidéo. Je suis depuis toujours un grand fan des appareils photo de Sony.
Je n’ai d’ailleurs eu que des Sony, et j’espérais sincèrement que ce Z5 serait à la hauteur et je n’ai pas été complètement chamboulé, mais quand même relativement convaincu.

Pour la partie photo, nous avons le droit à toute une plage de choix et même à des réglages manuels si vous souhaitez faire dans la précision.
Les photos sont de très bonne factures, malgré un rendu quelque peu saturé de temps à autres, c’est-à-dire que les couleurs sont très vives, le vert très vert, le bleu très bleu, etc.
En soi, ce n’est pas très dérangeant et cela donne un rendu assez sympa en fonction des scènes photographiées.
Seul petit bémol, si vous faites une composition avec le soleil dans un coin de la photo, il peut y avoir un reflet violet qui apparait lors des prises de vue. C’est dû au reflet de la vitre de protection sur le capteur. C’est un peu gênant, mais un simple changement d’angle de prise de vue résout le problème.

Donc d’un point de vue photo, j’ai été réellement convaincu, ce n’est pas au niveau de mon RX100, mais pour un smartphone cela reste une très belle performance.

Passons à la vidéo. Comme dit plus haut, j’ai capturé une scène en mouvement pendant plus de 20 minutes. Le rendu était vraiment très réussi, la stabilisation, même si elle n’est pas optique, était convaincante et j’ai pu prendre des brides du film pour faire mon montage.

Un seul problème vient contraster le tableau : lors de l’enregistrement vidéo, vous pouvez la suspendre puis la reprendre et, malheureusement, si vous changez de scène, ce qui était mon cas, la fin de la scène précédente est coupée. J’ai donc du reprendre les vidéos une par une pour ne pas avoir la fin coupée. C’est un peu pénible, et je pense qu’une simple mise à jour logiciel pourrait résoudre ce souci.

A savoir que la capture peut être faite en 4K. Je n’ai pas vu l’intérêt étant donné que je ne possède pas d’écran pouvant lire ce type de contenu. Mais bon c’est toujours bon à prendre.

En conclusion, la partie photo est réellement réussie. Même si quelques points viennent ternir le tableau, le Xperia Z5 reste un très bon photophone.
Je vous invite à aller sur Flickr pour voir les quelques photos que j’ai eu l’occasion de prendre.

En conclusion

Si vous êtes arrivés jusque-là, je tiens déjà à vous remercier d’avoir pris le temps de lire tout l’article.

Ce Xperia Z5 est pour moi une très belle réussite. Il propose tout ce que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme :
– Un design réussi ;
– De très bonnes performances ;
– Une partie photo/vidéo de qualité ;
– Une autonomie, d’un jour et demi ;

En conclusion, si vous cherchez un téléphone haut de gamme, je ne peux que vous conseiller ce Xperia Z5. Cependant, les nouveaux Xperia X vont arriver sûrement autour du début de l’été, et eux aussi s’annoncent prometteurs. Je ne manquerai pas de faire un test si possible.

Donc maintenant le choix vous appartient de savoir si le remplacement est à faire tout de suite ou si vous pouvez attendre cet été.

Dans tous les cas, vous pouvez trouver le Sony Xperia Z5 sur Amazon à partir de 505€, à quoi il faut rajouter 14€ de frais de livraison.

Je vous encourage à aller voir toutes les photos du Z5 sur Flickr, aussi bien celle du produit que celles prises par lui.
Je vous remercie d’avoir lu l’article en entier. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires, et à demander des conseils si besoin est.
J’ai pris énormément de plaisir à écrire cet article et je remercie encore une fois Sony de m’avoir prêté le Xperia Z5.
Je vous donne très vite rendez-vous sur m4t.fr pour d’autres tests.

Une réaction au sujet de « Que vaut le Sony Xperia Z5 ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *