Test du Polaroid PIC-300

Test du Polaroid PIC-300

Je tiens dans un premier temps à vous souhaiter mes meilleurs voeux pour cette année 2016, j’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année et que vous avez eu les cadeaux que vous souhaitiez.

Mais si vous êtes ici, ce n’est pas que pour ça je suppose. Nous allons parler aujourd’hui d’un des cadeaux que j’ai eu pour mon Noël : l’appareil photo avec film instantané Polaroid PIC-300.

Un Polaroïd au 21ème siècle ?

Comme vous le savez, les appareils photographiques instantanés sont des appareils qui vous permettent d’obtenir directement des photos argentiques.

Ces appareils qui étaient peu à peu oubliés sont revenus à la surface depuis 2011, avec notamment les marques Polaroid et Fujifilm.

En effet, Polaroid, après avoir arrêté la production de ses appareils en 2008, a décidé de remettre en route la machine, et le succès a été au rendez-vous.

Des appareils plus modernes et plus designs ont permis à la marque de se relancer et de créer un vrai attrait pour ce type d’appareils.

L’intérêt de ces appareils est de garder une trace physique de nos moments, ce que ne permet pas forcément nos smartphones ou appareils photo, à l’ère du numérique ; à moins évidemment d’être le genre de personne à imprimer chacune de ses photos.

Qui plus est, la quantité de films étant limitée, on ne capture que les moments qui nous semblent importants, à contrario d’un smartphone avec lequel on prend en photo un peu tout et n’importe quoi.

Vous retrouvez ainsi tous les moments opportuns sur vos photos argentiques, au lieu des dizaines de dossiers et photos stockés quelque-part sur votre ordinateur et souvent laissés aux oubliettes.

Parlons peu, parlons bien.

Maintenant que je vous ai expliqué un peu l’intérêt des photos argentiques comparé aux photos numériques et la raison pour laquelle les appareils photographiques instantanés reviennent à la mode, parlons plus précisément du Polaroid PIC-300.

Avec le PIC-300, ne songez pas à le transporter partout avec vous, son format est bien trop imposant pour se balader en ville et s’amuser à prendre des photos des monuments. Après ce n’est que mon avis, mais je ne pense pas qu’un appareil photographique instantané soit fait pour être amené partout en ballade (bien qu’il existe un étui adéquat, prévu à cet effet).

Comme expliqué avant, la philosophie qui ressort de ce type d’appareil c’est de prendre en photo des moments marquants. Or, en général, ce genre d’évènement est en quelque sorte volontaire, préparé, anticipé. Pour ma part, les premières photos ont été faites à l’occasion des réveillons de Noël et du nouvel an.

Il faut savoir prendre son temps pour faire une belle photo, pour qu’elle soit bien cadrée, avec une belle lumière, et bien composée. Le rapport à la photo change complètement avec ces appareils.

Je m’égare. Revenons en au PIC-300. Donc, cet appareil est imposant, il peut stocker jusqu’à 10 films et comporte une plage de 4 scènes :

  • En intérieur,
  • En extérieur nuageux,
  • En extérieur ensoleillé,
  • En extérieur très ensoleillé.

Je n’ai eu l’occasion de tester que celui en intérieur, et celui-ci fait très bien son travail. Un flash permet d’avoir plus de lumière si besoin. Il s’active automatiquement de toute manière. Il est d’ailleurs vivement recommandé d’utiliser exclusivement le mode intérieur, à quelque lieu que l’on se trouve (intérieur comme extérieur).

Ensuite, un deuxième petit point important est le cadrage. Pour ce qui est du PIC-300, lorsque vous regardez dans l’objectif, un petit rond qui indique le centre de la photo vous permet de faciliter le cadrage. Chose qui, il me semble, n’est pas présent sur l’appareil de Fujifilm.

Ayant eu l’occasion de le tester, on s’est rendu compte après la prise que le cadrage était désaxé vers le haut. Les personnes que l’on pensait au centre de la photo se sont retrouvées en bas. Vous voilà donc prévenus si vous prenez le Fujifilm.

Et ça coûte combien ça ?

Pour l’appareil photo, vous le trouverez dans tous les magasins ou presque aux alentours des 99€. Pas mal de réductions sont en place ces temps-ci. Sinon, vous le trouverez dans les différents coloris : bleu, rouge, violet et noir sur Amazon à partir de 86,39€.

Mais les dépenses ne s’arrêtent pas là : votre appareil sans les films ne vous servira pas à grand chose. Pour ça, deux choix se posent à vous, soit les films de Fujifilm à 19,99€, en promo à 17€ actuellement sur Amazon, soit ceux de Polaroid à 19,98€, en promo à 15,84€ sur Amazon mais en rupture de stock.

Je ne saurais vous recommander l’un ou l’autre, n’ayant pour l’instant tester que ceux de Fujifilm. Je ferai un autre article lorsque j’aurai eu l’occasion de tester ceux de Polaroid.

Dernier petit point : les films sont les minis et non pas les grands, je le précise car Fujifilm propose les deux à la vente.

Pour conclure, je ne saurais que vous conseiller l’achat d’un appareil photo instantané. Le fait de prendre en photo des évènements décisifs ou simplement symboliques et de garder une trace physique est quelque-chose qui s’est perdu avec le temps. Et ces appareils vous permettent de retrouver cela. Après, libre à vous de trouver le moyen de les afficher.
Pour ma part, je les accroche sur une corde avec des épingles en bois pour avoir une sorte de frise chronologique.
Et ça y est, j’ai terminé, j’espère que cette petite review vous a plu, et je vous donne très vite rendez-vous sur m4t.fr.

PS : n’hésitez pas à partager vos idées pour afficher les photos dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *