Review Moto 360 avec un iPhone7 min read

Review Moto 360 avec un iPhone7 min read

Aujourd’hui, nous allons parler montre, mais pas n’importe quelle montre : la Motorola Moto 360.

Il est vrai qu’elle est sortie il y a un moment déjà, mais le point sur lequel je veux revenir, c’est la compatibilité avec l’iPhone depuis l’apparition de l’application Android Wear sur l’Apple Store.

Android Wear sur iPhone, really ?

Et oui, Apple a validé l’application de Google pour que les iPhones puissent être compatibles avec les montres fonctionnant sous Android Wear, mais seulement quelques modèles sont compatibles :

Autant dire que vous avez quand même le choix en terme de design.

Mais, malgré un choix de montres varié, un petit bémol vient se rajouter. Android Wear est certes compatible avec l’iPhone, mais vous vous doutez bien que certaines features accessibles via Android n’ont pas été intégrées pour l’instant entre la montre et l’iPhone.

Et on oublie :

N’espérez pas pouvoir répondre à vos messages, vos mails, ou encore demander d’appeler quelqu’un par le biais du micro.

Le « Ok, google » vous servira simplement à mettre une alarme, à s’informer sur le nombre de pas effectués dans la journée, ou encore à savoir si vous avez des événements dans la journée.

Donc, toute interaction avec la montre semble un peu tomber à l’eau. Vous pouvez cependant demander de faire une recherche sur internet ; elle s’affichera alors sur la montre et, si vous cliquez dessus, elle sera alors stockée jusqu’à ce que vous y accédiez sur l’iPhone.

Il y a ensuite un accès à toutes les données de santé, un suivi cardiaque (si la montre possède un capteur), un suivi du nombre de pas, et aussi le suivi des calories dépensées.

Les essentiels y sont pour les personnes souhaitant faire un petit suivi de son activité. Ce n’est pas aussi complet et précis  qu’une montre Garmin par exemple, mais pour ma part c’est suffisant.

Cependant, un point est réellement dommage : l’impossibilité de télécharger des applications sur la montre est un vrai point négatif. Vous auriez par exemple pu installer une application sportive plus complète pour suivre vos activités sportives. Mais, malheureusement, ce n’est pas possible avec l’iPhone.

En conclusion de la partie software, on peut dire qu’il faut faire beaucoup de concessions si vous souhaitez utiliser la montre avec un iPhone. Je trouve ça réellement dommage et j’espère que les futures mises à jour régleront ces soucis de jeunesse.

La Motorola Moto 360

Maintenant qu’on a vu la partie software, concentrons-nous sur la montre ; en l’occurence, la Motorola Moto 360.

Si j’ai choisi cette montre, c’est avant tout qu’elle était en promo sur Amazon (elle l’est encore au moment où j’écris ces lignes) et que niveau design c’est celle qui me plaisait le plus. Et n’ayant pas eu de montre en acier depuis un moment, j’ai pris la version à maillons.

À la réception, on se retrouve avec une jolie boite ronde, ce qui change des montres classiques que j’ai pu acheter.

La montre sortie, on retrouve une station de recharge pour la montre, une prise micro-USB pour brancher le doc à une prise de courant, et quelques maillons en plus si vous avez un gros poignet.

Une fois sortie de sa boîte, j’ai trouvé que la Moto 360 était réellement épaisse par rapport à une montre classique. Quant au bracelet à maillons, il ne m’a pas convaincu. Il était trop large, et enlever un maillon s’est avéré pénible sans les outils adéquates. Donc, plutôt que d’abîmer la montre, j’ai changé le bracelet à maillons par un bracelet en cuir. Et ici aussi, un problème est venu compliquer la chose. Motorola a eu la bonne idée de mettre un petit supplément qui empêche de mettre les bracelets classiques de 20mm, on a donc un format propriétaire qui oblige à acheter les bracelets chez eux. On se retrouve donc forcés à acheter un bracelet à 30$, auquel vont s’appliquer des frais de transport. Autant dire que ça coûte cher pour ce que c’est. Fort heureusement, VicTsing et d’autres constructeurs proposent des bracelets pour une dizaine d’euros. Mais, personnellement, ayant un vieux bracelet qui trainait, je l’ai un peu découpé afin que celui-ci devienne compatible.

Après avoir enlevé le bracelet en acier et avoir tenté en vain de démonter les maillons (afin qu’il corresponde à ma taille de poignet), j’ai finalement découpé un bracelet en cuir. Ma Moto 360 est enfin prête.

La première impression avec ce nouveau bracelet c’est que la montre est en fait très légère, un peu trop même. On a l’impression d’avoir un jouet au poignet, un ressenti que j’apprécie moyennement. Mais passons, allumons-la.

Attention, 1, 2, 3, j’allume… ah non en fait, la batterie est déchargée. Je lance alors la charge sur le doc. Ce dernier s’avère d’ailleurs réellement pratique, et c’est une bonne chose qu’il soit fourni avec la montre.

Après quelques minutes de chargement, je l’allume, et c’est appréciable de voir qu’en une dizaine de minutes, la montre est chargée à 20%. En revanche, la moins bonne surprise c’est qu’elle est introuvable sur l’iPhone. Après avoir recherché le pourquoi du comment sur internet, la réponse est simple, la Moto 360 n’est pas mise à jour, et donc incompatible avec l’iPhone.

Donc si vous n’avez pas de téléphone Android sous la main, vous avez un jolie caillou au poignet, et puis c’est tout. La mise à jour est obligatoire pour que la montre soit compatible avec votre iPhone. Par conséquent, il vous faut installer Android Wear sur un smartphone Android, appairer la montre et le téléphone, installer la mise à jour sur la montre, et enfin restaurer les réglages usines de la montre.

Après ça, vous pourrez tranquillement appairer la montre et l’iPhone, chose relativement simple lorsque la montre est vue par l’iPhone.

Ensuite, votre iPhone vous demandera si vous souhaitez que la montre ait accès à vos notifications, vos événements, en bref, tous les classiques. Vous pourrez alors enfin utiliser la montre.

Android Wear sur iPhone, bon ou mauvais plan ?

Comme vous devez sûrement vous en douter, l’expérience n’a pas été franchement convaincante, du moins avec la Moto 360, je ne sais pas ce qu’il en est pour les autres montres.

En effet, la montre est censée remplacer les interactions avec l’iPhone, mais le fait de ne pas pouvoir répondre à ses messages, ou lancer des appels depuis la montre est un point négatif. Pour cela, il n’y a pas d’autre choix que de sortir l’iPhone.

Ensuite, sur le plan hardware, le format propriétaire des bracelets est quelque chose que nous devrions interdire en 2015. En effet, ce n’est pas normal que nous devions forcément dépenser des cents et des milles pour pouvoir customiser notre montre.

C’est sans compter le fait que la montre arrive sans mise à jour, qui nous oblige donc à avoir un smartphone Android pour la rendre compatible avec l’iPhone. C’est à se marcher sur la tête.

Pour autant, ce souci n’est peut être présent que chez Motorola. Il faut que vous vous renseigniez si jamais une autre montre vous plait, afin de s’assurer que celle-ci est bien en version 1.3, qui assure la compatibilité avec l’iPhone.

En bref, si vous souhaitez une montre connectée pour votre iPhone, j’ai bien peur que, pour avoir une expérience réellement satisfaisante, vous devez vous tourner vers la Pomme montre.
J’espère que cette petite review vous a plu. Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit, mais je suis de retour, je vous donne rendez-vous dans les commentaires. Et je vous dis à très vite sur m4t.fr.