Philips O’Neill SHO9567GN : Casque filaire à moins de 60€

Philips O’Neill SHO9567GN : Casque filaire à moins de 60€

Après le casque bluetooth Philips SHB7000/10, on passe au test du casque filaire Philips O’Neill The Stretch.

Je reste toujours dans la philosophie de vous proposer un casque à moins de 60€ : celui-là est à 36,95€ sur Amazon.

À quoi pouvons nous nous attendre à ce prix-là ? La réponse, c’est tout de suite.

Design Urbain

Avec ce casque, Philips propose un tout autre design comparé au SHB7000/10, un look beaucoup plus urbain, et beaucoup plus sportif.

En effet, pour faire ce casque, Philips s’est associé à la marque O’Neill, marque réputée dans le monde de la glisse pour ses habits et combinaisons.

Au travers de ce casque, Philips veut s’adresser aux « Riders », et c’est pourquoi il a fallu qu’il fasse appel à des matériaux relativement solides, afin que le casque ne se détériore pas trop rapidement.

On a donc un plastique flexible qui se tord dans tous les sens, sans jamais broncher. On pourra faire tomber le casque sans avoir peur que celui-ci se brise.

Philips a aussi appliqué deux couches de peinture sur ses coussinets. Elles ne sont pas de la même couleur, ainsi, lorsque le casque vieillira, vous verrez apparaître l’autre peinture, ce qui donnera un look toujours plus urbain.

Cependant, ne vous attendez pas à voir apparaître cet effet tout de suite, la peinture étant relativement résistante.

Nous avons aussi le câble jack qui est scindé en deux : vous avez à peu près 5 cm qui partent du casque, et vous y branchez les 1,2m ensuite. Cela permettra d’éviter les arrachages de câble en cas de traction trop importante.

Vous avez des boutons d’accès rapide sur le cordon qui vous donnent accès au volume, à Pause/Lecture et au changement de piste.

Un casque franchement confortable

Toujours d’un point de vue marketing, Philips devait faire un casque confortable pour le public qu’il visait, c’est-à-dire les « Riders ». En effet, si vous êtes en train de faire du skate, ou quoi que ce soit d’autre, si le casque vous fait mal, c’est mal parti.

Philips n’a alors pas négligé ce point, et on se retrouve alors avec des coussinets en mousse recouverts d’un simili-cuir très confortable.

Les coussinets étant Circum-Aural, ils entourent bien l’oreille et appuient sur le crâne, ce qui évitera de vous faire mal aux oreilles à la longue.

Il est également très léger. Ainsi, une fois en place, celui-ci ne dérange pas, même après plusieurs heures d’écoute.

Pour ce qui est de l’isolation sonore, elle est très efficace. À peine posé sur les oreilles que vous êtes déjà partiellement isolé de l’extérieur, une fois la musique lancée, vous l’êtes complètement.

Il vous sera donc conseillé d’être attentifs si vous l’utilisez en vous déplaçant pour ne pas être surpris par une voiture ou quoi que ce soit d’autre.

Et niveau son ?

Après un design franchement réussi, c’est là que le bât blesse.

Si vous aimez les sons avec beaucoup de basse, vous serez servis, par contre, si c’est les aigus que vous préférez, passez votre chemin.

En effet, on a ici à faire à un casque orienté basse. Vous risqueriez de redécouvrir vos titres préférés, et ce pas forcément dans le bon sens.

Pour ma part, ce n’est pas quelque chose qui me dérange outre mesure. En effet, au vu de la musique que j’écoute, je retrouve mes titres, même si certains sont en effet beaucoup plus « lourds » au niveau de l’écoute.

En résumé, au niveau du son, si vous aimez les basses prononcées, alors ce casque peut vous plaire, mais il est vrai que pour écouter de la musique de tous les genres, vous risquez d’être déçus et de ne pas reconnaître vos titres préférés.

En conclusion

Ce casque sur le plan design est une belle réussite. Vous ne trouverez pas tous les jours des casques avec ce look. Mais malgré un look réussi, la partie son reste en retrait par rapport à d’autres casques, notamment le Philips SHB7000/10 qui a une restitution plus fidèle que celui-ci.

Si vous voulez un casque au design plutôt sympa, et que vous n’accordez pas énormément d’importance à la qualité de restitution, alors ce casque vous ira.

Sinon, je vous conseille d’aller voir ce qui se fait ailleurs.

En grande conclusion de l’article d’hier et aujourd’hui, on a pu voir qu’acheter un casque à moins de 60€ n’est pas simple. Il faut, pour cela, vouloir faire des concessions, soit sur le plan du design, soit sur le plan de la qualité d’écoute, soit sur le confort.

Mais, pour moins de 60€, je ne pense pas que vous puissiez avoir les trois réunis.

C’est pourquoi je testerai le mois prochain des casques avec un prix situé en-dessous de 160€ afin de savoir s’il est possible de réunir toutes les qualités que nous sommes en droit d’attendre d’un casque.

Je vous laisse sur ça, et vous attends dans les commentaires. N’hésitez pas à me faire des propositions de casques à tester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *