J’ai craqué … pour l’Apple Watch

J’ai craqué … pour l’Apple Watch

Après plusieurs mois d’hésitation, plusieurs comparaisons … j’ai finalement craqué.

L’Apple Watch Sport Gris Sidéral 42mm est mienne … pour l’instant.

Mais avant cela, j’ai testé une autre montre connectée, laissez-moi vous en parler.

Pebble Time, un bon compromis …

J’avais écrit un article au moment de l’annonce de la Pebble Time Round, retraçant un peu l’histoire de Pebble et présentant cette nouvelle montre.

Je vous laisse y jeter un coup d’oeil si vous ne vous rappelez pas qui est Pebble.À la fin mai, Pebble a lancé une nouvelle campagne Kickstarter pour ses Pebble 2 et Time 2.

Celle qui nous intéresse est bien sûr la Time 2, écran plus grand, meilleure autonomie, capteur cardiaque, que du bon en somme.

Mais le point négatif est la date de mise en vente : fin d’année.

Alors comme à mon habitude, on backe le projet et on attend patiemment de recevoir le colis dans sa boîte aux lettres … ou bien on backe le projet et on commande la Pebble Time, première du nom, pour tester l’OS et l’intérêt de la montre.

Ainsi, je pouvais savoir si cela valait la peine de backer le projet.

Autant vous le dire tout de suite, et vous devez vous en douter au vu du sujet, je n’ai pas maintenu mon offre.Revenons cependant à la Pebble Time, j’aurais préféré prendre la version Steel, car elle fait plus travaillée de par sa finition acier.

En effet, la Time arbore une finition plastique, et il est vrai qu’au poignet on a l’impression d’avoir un jouet relativement fragile.

Outre cette finition « cheap », la montre fait son boulot, elle se synchronise par le biais d’une application dédiée sur l’iPhone, ou l’on accède au magasin d’applications et aux différents cadrans.

… qui ne va pas assez loin.

Pour ce qui est  de l’utilité, elle sert avant tout de relais de notification. Le peu d’interactions se fait vite sentir, et on se retrouve plus avec un gadget qu’autre chose.

La faute n’est pas nécessairement à Pebble, mais à Apple qui empêche l’utilisation du microphone à un objet tiers.

Il semblerait cependant que le souci soit en passe d’être résolu dans une prochaine mise à jour, on verra à ce moment-là si la Time gagne en intérêt.

Par ailleurs, la nouvelle version de Timeline intègre une partie orientée santé, qui s’est avérée intéressante, mais moyennement intégrée avec l’iPhone.

Effectivement, j’aurais aimé voir les résultats apparaître dans l’application Santé pour assurer un certain suivi, mais malheureusement les données restent stockées dans la montre et dans l’application.

Souhaitant réellement pouvoir assurer un suivi de mon activité, ainsi qu’interagir avec ma montre pour éviter d’avoir à sortir l’iPhone à chaque fois, j’ai fini par craquer.

Apple Watch, gadget ou outil ?

Aujourd’hui, cela fait trois mois que je l’ai, et je pense qu’il est temps de vous dire ce que j’en ai pensé.

À l’origine, j’ai écrit cet article quand j’avais encore l’iPhone, mais comme vous le savez ce n’est plus le cas.

Par conséquent, l’Apple Watch ne me sert plus, mais il faut savoir que je ne m’en servais déjà plus quand j’avais encore l’iPhone, je m’explique.

Après avoir reçu l’Apple Watch, je ne pouvais clairement plus m’en passer, du moins pendant un temps. 

Alors oui vous allez me dire, « Mais c’est parce que c’est Apple et tu es un pro-Apple, patati, patata. »

Et c’est en partie vrai, j’aime Apple, et la façon dont il travaille leur produit.

Mais ce que j’aime réellement c’est l’interaction et l’intégration entre les objets de la marque. On pourra dire ce que l’on veut, mais la façon dont est intégré l’Apple Watch à l’iPhone permet réellement d’assurer une transition dans l’information, je m’explique.

Là où la Pebble ou la Moto 360 ne faisait que relayer à minima les notifications et donc l’information, l’Apple Watch permet réellement d’interagir avec le contenu afin de ne pas avoir à sortir l’iPhone.

Alors oui, la lenteur de la montre sur certaines applications est handicapante, mais la prochaine version de Watch OS devrait résoudre ces quelques soucis.

Ensuite, pour ce qui est de la partie traqueur d’activité, là aussi elle fait bien son boulot.

Je ne m’étais jamais autant bougé que depuis que je l’avais, et tout cela simplement pour remplir ces petits cercles et avoir mon petit trophée à la fin de la journée. Comme un âne, je marche à la carotte.

Finalement, l’Apple Watch était pour moi un réel outil de travail.

Elle n’est, pour autant, pas exempte de défauts.

Des défauts ? Mais nan !

Alors oui, elle a quelques défauts, le plus gros pour moi était et est toujours les bracelets propriétaires.
Donc oui, c’est très beau, ils glissent, ils s’aimantent, c’est génial, mais c’est relou.

Je suis très friand de pouvoir changer de bracelet à tout va. Mais être obligé d’acheter les bracelets d’Apple qui coûte un bras, cela me gave.

Heureusement, des constructeurs tiers ont créé des bracelets compatibles Apple Watch, d’autres ont construit simplement le petit support qui se glisse dans la montre et sur lequel on peut mettre n’importe quel bracelet classique.

Donc l’un dans l’autre, on trouve une solution, mais bon ils sont quand même pénibles à nous sortir des ports propriétaires à chaque nouveau produit.

Un autre point qui peut être négatif pour certains et négligeable pour d’autres c’est l’autonomie.

Je finissais quasiment tous les jours à plus de 50% de batterie, je pouvais donc tenir 2 jours en théorie, mais pour ma part je la rechargeais tous les soirs, et cela ne me gênait pas dans la mesure où lorsque j’avais des montres classiques je ne dormais pas avec.

Il n’y a pas le suivi du sommeil, mais je pense pouvoir dire si j’ai bien dormi ou non sans avoir à traquer mon sommeil.

C’est vrai que la Time avait une autonomie de 7 jours et c’était agréable, mais il faut savoir faire des concessions.

Pour les autres points négatifs, ils sont plus d’ordre logiciel et vont être résolu en parti avec la parution de Watch OS 3.

Back to Basics

Mais ce qui m’a fait mettre la montre au placard, ce sont mes montres dîtes « classiques ».

Vous pourrez changer de bracelets, de cadrans, cela n’aura jamais le charme et l’inventivité dont font preuve les constructeurs de montres.

Je suis un grand fan des montres Fossil qui adoptent toutes un look différent, de la classique à la version sport en passant par les mécaniques qui se rechargent au mouvement.

Elles arborent toutes leur propre style et chaque fois que l’on en met une, on adopte alors notre propre style.

Et même si je changeais de cadrans ou de bracelet sur l’Apple Watch, je n’avais pas cette sensation.

Alors, ne vous inquiétez pas, c’est un ressenti purement personnel entre mon mode de vie et moi.

Beaucoup de personnes sont pleinement satisfaites par l’Apple Watch et c’est tant mieux, mais malheureusement ce n’est pas mon cas.

Et pour finir ?

Je ne peux pas vous conseiller ou non l’Apple Watch, chacun doit être en mesure d’y voir l’intérêt ou non qu’elle peut avoir.

Personnellement, j’en étais très satisfait, elle me permettait réellement de ne pas avoir à sortir mon iPhone à tout bout de champ pour simplement voir de qui est le mail ou qui m’a envoyé un message.

C’est à vous seul de savoir à quoi elle peut vous servir.

Si vous ne savez pas, posez-vous la question de savoir si vous êtes plutôt montres « Basics » ou montres « Technologies ».

Par ailleurs, je profite également de cet article pour vous dire que mon Apple Watch est en vente au prix de 300€ (450€) avec tous ces accessoires d’origine, mais également avec le bracelet à maillons.

N’hésitez pas à me contacter soit en laissant directement un commentaire ou par message privé par le formulaire de contact.

Sur ce, je vous laisse aller jeter un oeil à la galerie Flickr pour voir les photos de la montre. Je vous laisse réagir dans les commentaires et vous donne très vite rendez-vous sur m4t.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *